Combien de P dans les verbes commençant par ap- ?

L’astuce du champion

Combien de P dans les verbes commençant par ap- ?

Combien de P dans les verbes commençant par ap- ?

Faut-il doubler le p dans les verbes commençant par ap ?

À retenir

On observe que la majorité des verbes commençant par ap, parmi la quarantaine qui existent en français, s’écrivent avec deux p.

Des exemples

On écrit ainsi avec deux p : apprendre, apprécier, apporter, applaudir, approfondir, apparaitre, et cetera. Le plus souvent, cette double consonne provient de l’ancien préfixe latin ad, qui s’est changé en ap devant un radical commençant également par p.

Les exceptions

Cependant, il existe aussi une dizaine de verbes en ap qui s’écrivent avec un seul p. Certains sont formés à partir d’un nom et signifient « provoquer » plus ce nom. On a ainsi apeurer, qu’on pourrait paraphraser par « provoquer la peur », apitoyer, « provoquer la pitié », apaiser, « provoquer la paix ». D’autres sont formés à partir d’un adjectif et signifient à peu près « rendre » plus cet adjectif. Exemples : aplatir, « rendre plat », aplanir, « rendre plan », c’est-à-dire « égaliser ». Mais attention ! D’autres verbes formés de la même façon prennent quant à eux deux p : appauvrir, « rendre pauvre », et idem pour appesantir et approfondir, qui s’écrivent avec deux p. Tout cela n’est donc pas très logique ! Enfin, il reste un verbe qui ne prend qu’un p, assez fréquent, et dont vous savez peut-être déjà qu’il s’écrit avec un seul p : il s’agit d’apercevoir.

Les témoins de l’évolution

La plupart des exceptions que je viens de mentionner s’écrivaient autrefois avec deux p, cette double consonne provenant du préfixe latin ad.

Recommended Posts