Décortiquons le mot « Appréhender »

Le mot du champion

Décortiquons le mot « Appréhender »

Décortiquons le mot « Appréhender »

Le sens

Appréhender signifie tout d’abord « arrêter », dans le sens d’« arrêter un malfaiteur ». Appréhender signifie aussi « comprendre ». Par exemple, appréhender un nouveau concept. Enfin, appréhender, dans son sens plus moderne, signifie « s’inquiéter, craindre, redouter ». Par exemple, on peut appréhender les conséquences d’un acte. Dans ce dernier sens, et dans un style un peu relâché, on emploie appréhender sans complément. Par exemple, une personne qui s’inquiète dira j’appréhende.

L’origine

Appréhender est issu du latin apprehendere. Ce mot latin a donné un autre verbe en français : apprendre. Ce qui n’est pas surprenant. Pourquoi ? Premièrement, au niveau du sens, appréhender et apprendre sont tous les deux synonymes de saisir. Appréhender un malfaiteur, c’est le saisir. Appréhender une notion, c’est la saisir. Et apprendre l’orthographe d’un mot, c’est aussi la saisir par la mémoire. Deuxièmement, la similitude entre appréhender et apprendre se retrouve dans leur orthographe. Les deux mots ont deux p et, dans les deux mots, le son [ɑ̃] s’écrit en. Il est donc salutaire de retenir le lien entre les deux mots.

Dans la même famille

Appréhender a pour dérivé appréhension, qui possède exactement les mêmes sens. Exemples : l’appréhension d’un malfaiteur, l’appréhension d’une notion, éprouver de l’appréhension face au danger.

D’autres mots de la même famille : préhensile (la queue préhensile d’un singe peut saisir les branches), comprendre et compréhension, reprendre, répréhension et répréhensible. On retrouve dans ces mots le h d’appréhender. Encore une fois, on comprend l’utilité de faire autant que possible des liens entre les mots de la même famille pour savoir les orthographier.

Pour aller plus loin

On appelle doublet, ou doublet étymologique, une paire de mots français issus d’un même mot, latin le plus souvent. Appréhender et apprendre forment un doublet. Il n’est pas toujours facile de deviner le lien de parenté des deux mots étant donné qu’ils sont arrivés en français à des époques différentes et qu’ils ont subi des évolutions phonétiques et graphiques. D’autres doublets : frêle et fragile, écouter et ausculter, nager et naviguer.

Recommended Posts