Décortiquons le mot « Intéressant »

Le mot du champion

Décortiquons le mot « Intéressant »

Décortiquons le mot « Intéressant »

La difficulté

On doute souvent sur la double consonne et sur l’accent du mot intéressant.

Le truc

Tout d’abord, en ce qui concerne le nombre de r, souvenons-nous que le mot intéressant vient du latin inter, « entre », et esse, le verbe être.

Inter est courant en français et s’écrit avec un seul r, (intermittent, interstice) y compris devant une voyelle (interagir, interopérabilité). Tout concourt donc à ne mettre qu’un r.

Ensuite, en ce qui concerne le nombre de s, l’étymologie est aussi d’un grand secours. Esse a deux s en latin, qu’on retrouve dans essence (l’essence de quelque chose est ce qui en est constitutif, c’est sa nature, son être). Et puis, pour avoir le son [s] et non pas [z], il faut bien deux s.

Voyons maintenant les accents. On ne met pas d’accent devant une consonne double, donc pas d’accent devant les deux s d’intéressant.

Quant à l’accent avant le r, on le justifie par le découpage des syllabes et leur prononciation : in-té-res-sant. Il faut bien mettre un accent puisque le e de la syllabe té est prononcé et que c’est la dernière lettre de la syllabe. Et l’accent est aigu puisque la syllabe suivante, res, comporte une voyelle qui se prononce.

Précision

Notez qu’il ne faut pas d’accent à interagir. En effet, le mot interagir, bien plus récent qu’intéressant, est formé de deux mots français et non plus latins : le préfixe inter et le verbe agir. Autrement dit inter et agir sont encore ressentis comme un préfixe et un mot autonomes alors que, dans le cas d’intéressant, essant n’existe pas seul. Autrement dit le découpage en syllabes d’interagir est le suivant : in-ter-a-gir et non pas *in-té-ra-gir. Et comme la syllabe ter se termine par une consonne, on ne met pas d’accent !

Recommended Posts