Pluriel des noms se terminant par -ail

L’astuce du champion

Pluriel des noms se terminant par -ail

Pluriel des noms se terminant par -ail

Rappelons la règle du pluriel des noms se terminant par a, i, l.

La règle

Les mots se terminant par ail, a, i, l, font leur pluriel en ajoutant un s.

Des exemples

Un détail, a, i, l, des détails, a, i, l, s.

Un éventail, des éventails, a, i, l, s.

Un gouvernail, des gouvernails, a, i, l, s.

Un rail, des rails, a, i, l, s.

Les exceptions

Il y a sept exceptions principales à cette règle, qui font leur pluriel en a, u, x. Ce sont les mots bail, corail, émail, soupirail, travail, ventail et vitrail. On dit donc des baux, des coraux, des travaux, et cetera.

Deux exceptions plus rares complètent cette liste : fermail et gemmail. Un fermail est une sorte d’agrafe. Le terme est utilisé en archéologie et en héraldique. Un gemmail est un vitrail dont les pièces de verre ne sont pas unies par des baguettes de plomb.

Les anecdotes

Le mot bail a servi à former le mot composé crédit-bail dont le pluriel est des crédits-bails, avec un s à crédit et un s à bail ! Qui a dit que la langue française était logique ?

Le mot travail désigne aussi un appareil qui permet d’immobiliser des chevaux pour les soigner. Dans ce cas, et seulement dans ce cas, le pluriel est des travails.

Le mot ail, qui désigne la plante utilisée en cuisine, possède plusieurs pluriels. On trouve le pluriel normal des ails, a, i, l, s, et aussi le pluriel vieilli des aulx, a, u, l, x.

Recommended Posts