Quand le B se prononce comme un P

L’astuce du champion

Quand le B se prononce comme un P

Quand le B se prononce comme un P

Quels sont les mots qui s’écrivent avec un b prononcé [p] ?

La difficulté

À l’intérieur d’un mot, il arrive que le son [p] se transcrive par un b. Cela se produit lorsque la consonne qui suit ce b est dite sourde, ou non voisée. Passons en revue les cas concernés.

Tout d’abord, devant un s. On trouve en effet, dans les mots absurde, obscur, substituer, la suite b, s prononcée [ps].

Idem devant un t : obtenir, subtilité, subterfuge, obtempérer s’écrivent avec b, t et se prononcent [pt].

Même chose devant un c, quoiqu’il n’y ait là que deux mots concernés : abcès et abcéder.

Le principe est le même devant k et f, mais les exemples sont très peu nombreux et concernent des mots plutôt rares : nebka (qui désigne un amas de sable), subfébrile (adjectif qui qualifie une personne atteinte d’une très légère fièvre).

L’anecdote

Au fond, peut-être n’aviez-vous encore jamais pris conscience que ces mots se prononcent avec le son [p], même si vous saviez déjà les écrire ! C’est dû à l’influence de notre apprentissage scolaire de l’écriture sur la perception qu’on a de notre langue. Il arrive en effet que les formes écrites nous masquent les formes orales.

Les témoins de l’évolution

Vous avez peut-être remarqué que le b prononcé [p] se rencontre dans des mots issus du latin et formés avec l’un des préfixes ab, ob et sub (mis à part nebka, bien sûr, emprunté à l’arabe). Il est alors temps pour moi de rappeler que, dans l’évolution de la langue, la prononciation évolue plus vite que l’écriture. Des graphies comme subtil avec un b sont la trace d’une très ancienne prononciation et témoignent donc de l’évolution du mot, mais ne sont plus en phase avec la prononciation actuelle.

Recommended Posts