webleads-tracker

À la découverte des cordées de la réussite

Depuis 2008, l’action des cordées de la réussite encourage les jeunes issus de milieux modestes ou de quartiers prioritaires à croire en eux. Ce dispositif les aide à lever les obstacles psychologiques et culturels qui les font trop souvent renoncer à s’engager dans la voie des études supérieures.

Aujourd’hui, plus de 375 cordées de la réussite se répartissent sur le territoire national.

 

Chez Orthodidacte, nous pensons que tout le monde peut progresser dans la maîtrise de ses écrits. Cette compétence est aujourd’hui indispensable : bien rédiger et bien communiquer sont des enjeux majeurs, quel que soit le métier.

Nous avons demandé à Faïza Djelaili, directrice déléguée aux formations professionnelles et technologiques secteur tertiaire du lycée polyvalent Flora Tristan à Montereau-Fault-Yonne (77), de nous faire part de son expérience. Elle a mis en place Orthodidacte dans son établissement dans le cadre des cordées de la réussite.

Orthodidacte : Pouvez-vous nous parler du dispositif des cordées de la réussite ? Quel rôle joue votre établissement ?
Faiza Djelaili : Notre établissement met en œuvre depuis quelques années un programme annuel d’actions pédagogiques pour répondre aux objectifs de ce dispositif, à savoir favoriser l’accès à l’enseignement supérieur de jeunes quel que soit leur milieu socio-culturel, en leur donnant les clés pour s’engager avec succès dans les études supérieures, courtes ou longues.

Nommée dans cet établissement l’an dernier, j’ai en charge l’organisation et la coordination des activités que nous proposons (avec les enseignants des filières professionnelles, tertiaires et 1re année de BTS) autour de 3 grands axes :

  • axe 1 : donner de l’ambition aux lycéens des séries professionnelles (tertiaire et mode) pour poursuivre des études ;
  • axe 2 : donner de l’ambition aux lycéens de la série technologique STMG pour poursuivre des études supérieures vers une filière d’excellence (prépa) ;
  • axe 3 : sécuriser le parcours de nos étudiants de 1re année de BTS Gestion de la PME en leur apportant le soutien pédagogique et méthodologique nécessaire, en particulier aux étudiants issus de bacs professionnels.

OD : Comment avez-vous entendu parler d’Orthodidacte ?
F.D : J’avais déjà déployé Orthodidacte en 2016 et 2017 dans mon précédent établissement à Sens, dans l’Yonne, au sein des filières professionnelles et de BTS.

OD : Pourquoi avoir mis en place Orthodidacte ?
F.D : Parce que je connais bien cette application (elle a évolué bien sûr depuis) et parce que la maîtrise de l’écrit est une compétence indispensable dans la communication (même digitale) et une condition de réussite professionnelle.
Cette année, je le déploie plutôt à titre expérimental avec des professeurs volontaires et élèves, nous ferons ensuite un bilan en fin de parcours.
Dans ce cadre, l’utilisation d’Orthodidacte concerne prioritairement nos étudiants de 1re année de BTS et 3 de nos classes de section professionnelle du tertiaire (gestion-administration, accueil/relation clients).

OD : Quelles sont vos attentes et vos perspectives sur ce domaine ?
F.D : Notre objectif est de permettre aux élèves et étudiants d’améliorer le niveau de leurs écrits pour leur garantir une meilleure réussite dans leurs études et leur insertion professionnelle, ou, tout du moins, de les amener progressivement à comprendre leurs difficultés et à se saisir des outils qui existent pour y remédier.

OD : Quel est votre ressenti sur le niveau de communication écrite des étudiants en général ?
F.D : Je constate que le niveau d’expression écrite des élèves est plutôt faible : vocabulaire pauvre, problèmes de syntaxe et de grammaire, difficulté à synthétiser. D’où la mise en place d’un module de remédiation orthographique avec utilisation d’une application telle que la vôtre. Et le fait de pouvoir l’utiliser à l’extérieur du lycée, c’est un moyen supplémentaire (qu’ils n’auront pas autrement, notre public d’élèves étant très défavorisé) de progresser. Mais une des conditions essentielles de réussite, c’est que cette utilisation soit encadrée par des professeurs, sinon il y a peu de chances que les élèves s’en saisissent seuls et s’entraînent régulièrement.

Pour plus d’informations sur le dispositif des cordées de la réussite :

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid26250/cordees-de-la-reussite.html

http://www.cordeesdelareussite.fr/

Vous aussi, améliorez votre orthographe avec Orthodidacte !

Découvrez la plateforme d’e-learning

Sur notre plateforme, vous aimerez :

  • la personnalisation du parcours selon votre niveau ;
  • la variété des exercices ;
  • la clarté des règles de français ;
  • et les jeux autour de la langue française.

À partir de 5 € par mois

Prenez votre orthographe en main !

D’un mois à un an, choisissez dès maintenant l’abonnement qui vous convient.