Tout savoir sur les dictées en ligne – Aide – Faq

Bienvenue sur l’aide et sur la faq de la plateforme de dictées en ligne Orthodidacte (dictee.orthodidate.com), première plateforme de dictées collaboratives et évènementielles 100 % numériques !!

Nous vous invitons à parcourir cette foire aux questions pour trouver vos réponses, pour découvrir certaines fonctionnalités insoupçonnées et pour utiliser la plateforme de manière optimale.

Vous y trouverez aussi les avis et témoignages des professeurs et étudiants du monde entier qui utilisent la plateforme. Nous espérons que vous en ferez bientôt partie !

Introduction, généralités

Faire des dictées en classe, s’entraîner à la dictée en classe

Proposer une dictée collaborative

Organiser une dictée géante évènementielle

Témoignages, avis et remerciements

Contact

Introduction, généralités

Une dictée numérique, une dictée en ligne, qu’est-ce que c’est ?

Vous écoutez la dictée (audio ou vidéo), vous la tapez directement au clavier sur la plateforme Orthodidacte et, à la fin, vous obtenez instantanément votre corrigé personnalisé. Toute la chaîne est donc numérisée : lecture, saisie et corrigé !

Finies les séances de correction manuelle interminables et répétitives ; fini le déchiffrage des pattes de mouches !
Vous en rêviez ? Orthodidacte l’a fait et vous l’apporte sur un plateau !

Quelles sont les activités proposées par la plateforme de dictées en ligne Orthodidacte ?

La plateforme dictee.orthodidacte.com propose trois activités, facultatives et indépendantes :

Activité 1 – Production écrite et publication de dictées collaboratives

Les classes, guidées par leurs professeurs, inventent (créent) de petits textes de leur niveau, qu’Orthodidacte se charge d’enregistrer au format audio ou vidéo et de publier, en ligne, sous forme de dictées numériques, accessibles à tous.

Activité 2 – Entraînement à la dictée

En retour, les classes peuvent faire toutes les dictées proposées par les autres, soit de manière traditionnelle (papier, stylo), soit de manière numérique (non seulement on écoute le texte en ligne, mais on peut le taper au clavier directement sur la plateforme et obtenir son corrigé instantanément).

Activité 3 – Organisation de dictées géantes numériques

Conviez tous les élèves de votre réseau à une dictée en ligne géante, en direct, avec des classements individuels et par équipes (instantanés, bien entendu !). Un véritable évènement autour de la langue française ludique, festif et inoubliable.

Suis-je obligé de participer aux trois activités de la plateforme ?

Non. Les trois activités sont facultatives et indépendantes. 

Quels sont les bénéfices et avantages pour l’établissement ? Pour les professeurs ? Pour les apprenants ?

Qui mieux que les utilisateurs de la plateforme pour en parler ? Regardez les témoignages des professeurs et étudiants !

Les bénéfices pour les professeurs

Rappelons déjà que les professeurs ont toute leur place dans le dispositif : ils guident les apprenants, les corrigent, les aident éventuellement avec un peu de vocabulaire et, surtout, donnent les explications et les règles grammaticales et orthographiques.

Pour l’activité de production écrite et de publication de dictées collaboratives, les professeurs sont libres de choisir les thèmes en fonction des notions qu’ils veulent aborder et du niveau de leurs apprenants.

Pour l’activité d’entraînement à la dictée, ils choisissent des dictées adaptées à leurs classes parmi une base de dictées gigantesque, classées par niveaux, par notions et selon différents critères, qu’ils peuvent donc utiliser tout au long de l’année, pour faire travailler les apprenants en classe ou à la maison.

Toujours pour l’activité d’entraînement à la dictée, les professeurs n’ont plus besoin de lire (déchiffrer !) les copies de leurs apprenants pour chercher les fautes. La plateforme de dictées numériques Orthodidacte le fait automatiquement et instantanément.

Les professeurs sont valorisés par la mention de leur nom à côté de chaque dictée qu’ils auront contribué à publier sur une plateforme consultée dans le monde entier. Précisons que la plateforme est conçue et optimisée pour être extrêmement bien référencée par les moteurs de recherche.

La plateforme est une ressource qui permet de travailler trois compétences :

  • l’expression écrite puisque les apprenants doivent rédiger selon les consignes que leur donne leur professeur (dans l’activité de production écrite et de publication de dictées collaboratives) ;
  • la compréhension orale puisque les apprenants doivent écouter un texte (dans l’activité d’entraînement à la dictée) ;
  • la maîtrise des structures de la langue (dans les activités de production écrite et de publication de dictées collaboratives, et d’entraînement à la dictée).

Les professeurs qui ont plusieurs classes peuvent faire des dictées « croisées » : la classe A rédige pour la classe B et inversement. Cela décuple l’intérêt des apprenants qui se lancent des défis entre classes.

Les bénéfices pour l’établissement (école, collège, lycée, centre de langues, université…)

L’établissement bénéficie d’une publicité et visibilité gratuites (nom et logo) sur une plateforme consultée dans le monde entier. En particulier, la plateforme est accessible par des internautes du monde entier qui vont donc connaître l’établissement et peut-être pousser ses portes, un jour. Rappelons que la plateforme est conçue et optimisée pour être extrêmement bien référencée par les moteurs de recherche.

Les formations de l’établissement sont valorisées par une ressource unique et moderne : ce dispositif n’existe nulle part ailleurs ! L’établissement inclut donc l’utilisation de cette plateforme innovante dans sa pédagogie, ce qui renforce l’attractivité de ses offres de formation.

Un établissement qui a plusieurs classes peut faire des dictées « croisées » : la classe A rédige pour la classe B et inversement. Cela décuple l’intérêt des apprenants qui se lancent des défis entre classes.

Les bénéfices pour les apprenants

Une façon moderne et ludique de travailler les trois compétences : expression écrite, compréhension orale et maîtrise des structures de la langue.

Confiance en soi : les apprenants, même ceux qui sont en difficulté, ont participé concrètement à la rédaction d’un texte et ont apporté leur pierre à l’édifice.

Travail d’équipe : par définition, la séance de production écrite et de publication de dictées est collaborative. Les apprenants confrontent leurs idées, se corrigent mutuellement.

Fierté : les apprenants sont très fiers de voir que leurs textes sont publiés et utilisés dans le monde entier. Par ailleurs, certains textes peuvent être lus et enregistrés par Guillaume Terrien, champion de France d’orthographe.

Tous les apprenants, même ceux que l’orthographe n’intéresse pas beaucoup, se prennent au jeu simplement parce qu’il faut taper au clavier ou parce qu’ils savent qu’ils rédigent pour d’autres apprenants ! L’aspect communautaire et collaboratif fonctionne très bien.

Enrichissement culturel et ouverture sur le monde : les professeurs et les apprenants sont encouragés à inventer des dictées liées à leur région, leur pays, leur culture.

Faire des dictées en classe, s’entraîner à la dictée en classe

Je veux participer avec ma classe à l’activité d’entraînement à la dictée. Que dois-je faire ?

Chaque apprenant se rend sur la plateforme de dictées Orthodidacte, crée un compte (la première fois) ou se connecte (les fois suivantes), ouvre la page de la dictée choisie par le professeur. Le professeur lance le fichier audio ou vidéo. Les apprenants écoutent la dictée et la tapent directement sur la plateforme. La correction est automatique et instantanée.

Pour cette activité, si vous utilisez l’offre de base, gratuite, vous n’avez même pas besoin d’entrer en contact avec Orthodidacte. Vous êtes entièrement autonomes. Cela dit, en souscrivant à une offre payante prémium, vous bénéficiez de fonctionnalités avantageuses pour les professeurs, comme un compte enseignant pour suivre le résultat de vos classes ou la création automatique de tous les comptes de vos apprenants.
Contactez Orthodidacte pour en savoir plus.

Combien ça coûte ? 

L’activité d’entraînement à la dictée est gratuite et illimitée.

Cela dit, en souscrivant à une offre payante prémium, vous bénéficiez de fonctionnalités avantageuses pour les professeurs, comme un compte enseignant pour suivre le résultat de vos classes. Contactez Orthodidacte pour en savoir plus.

Qui peut participer ? 

Peuvent participer tous les internautes, sans exception, donc toutes les classes et tous les apprenants aussi !

Quel niveau doivent avoir mes apprenants ?

Tous les niveaux sont acceptés.
Pour le français langue étrangère (FLE) : de A1 à C2.
Pour le français langue maternelle : de CP à CM2, de 6ᵉ à terminale, étudiants, adultes.

En tant que professeur, quel est mon rôle ?

Le professeur choisit les dictées adaptées à sa classe parmi toutes les dictées de la plateforme Orthodidacte, classées par niveaux, par notions et selon différents critères.

Le professeur aide les apprenants à créer leur compte, à se connecter et à s’orienter sur la plateforme. N.B. En souscrivant à la version prémium, vous bénéficiez d’avantages, comme la création automatique, par Orthodidacte, de tous les comptes de vos apprenants. Vous disposez aussi d’un compte enseignant pour suivre le résultat de vos classes.

Le professeur explique aux apprenants le vocabulaire, les règles de grammaire, d’orthographe, etc.

Rappelons que le professeur n’a plus besoin de lire (déchiffrer !) les copies de ses apprenants pour chercher les fautes. La plateforme le fait automatiquement et instantanément.


Proposer une dictée collaborative

Je veux participer avec ma classe à l’activité de publication de dictées collaboratives. Que dois-je faire ?

1) Vous demandez l’autorisation à votre directeur.

Il faut l’autorisation du directeur de votre établissement puisque le nom de l’établissement est cité et, facultativement, le logo de l’établissement est affiché.

 

2) Vous organisez une séance de production écrite avec vos apprenants, en dehors de la plateforme Orthodidacte, durant laquelle ils inventent un texte collectivement, sur le thème de votre choix. Vous mettez en forme le texte et le corrigez (orthographe, ponctuation, syntaxe, sauts de ligne, répétitions, etc.).

Pour des conseils sur la rédaction collective, voyez le paragraphe « Comment faire rédiger un texte collectivement ? ».

Pour des conseils sur la mise en forme et sur la correction, voyez le paragraphe « Qu’est-ce qu’une bonne dictée ? ».

ATTENTION ! Vérifiez bien que le texte respecte tous les critères d’éligibilité listés au paragraphe « Quelles sont les conditions pour qu’un texte soit éligible à la publication ? », notamment la taille maximale.

Pour éviter des allers-retours chronophages avec l’équipe d’Orthodidacte, assurez-vous que vous avez respecté les bonnes pratiques décrites au paragraphe « Qu’est-ce qu’une bonne dictée ? ».

 

3) Vous envoyez à Orthodidacte :

  1. le texte (avec un titre de 25 caractères maximum), au format texte brut,
  2. votre nom de famille,
  3. votre civilité : M. ou Mme (par convention, on n’utilise pas Mlle, Dr, etc. sur la plateforme),
  4. le nom de la classe,
  5. le niveau de la classe :
    – pour le français langue étrangère (FLE) : de A1 à C2,
    – pour le français langue maternelle : de CP à CM2, de 6ᵉ à terminale, étudiants, adultes,
  6. le nom de l’établissement (exemples : collège Jules-Ferry, université Joseph-Fourier, institut La Langue française en folie),
  7. la ville de l’établissement (si le pays est la France, précisez le département),
  8. le pays de l’établissement,
  9. (si possible) le logo de l’établissement, au format image PNG ou JPEG, de bonne résolution.

Toutes ces informations, hormis le logo, sont obligatoires parce que les textes sont présentés par la phrase « Dictée élaborée par la classe <nom_de_la_classe> de M./Mme <nom_de_famille_du_professeur> de <nom_de_l_établissement> de <ville> (<pays>) ».

Combien ça coûte ?

L’activité de publication de dictées collaboratives est gratuite dans la limite d’une dictée publiée par an et par établissement. Au-delà, une participation financière est demandée. Vous souhaiteriez publier les textes de vos classes à une fréquence plus élevée ?
Contactez Orthodidacte qui établira avec vous le juste prix.

Qui peut participer ?

Peuvent participer tous les professeurs de français (français langue étrangère [FLE] et français langue maternelle) et leurs classes, à condition que les cours soient dispensés dans des institutions. Les professeurs et les apprenants ne peuvent pas publier de textes inventés dans le cadre de cours particuliers (cours privés, cours à domicile).

Tous les apprenants remplissant ces conditions peuvent participer, quel que soit leur niveau, quel que soit leur âge.

Quel niveau doivent avoir mes apprenants ?

Tous les niveaux sont acceptés.
Pour le français langue étrangère (FLE) : de A1 à C2.
Pour le français langue maternelle : de CP à CM2, de 6ᵉ à terminale, étudiants, adultes.

En tant que professeur, quel est mon rôle ?

Le professeur organise la séance collective de production écrite durant ses cours, en dehors de la plateforme Orthodidacte.

Le professeur propose un thème adapté à ses apprenants, guide les apprenants, les corrige, les aide éventuellement avec un peu de vocabulaire. Mais ce n’est pas le professeur qui invente la dictée !

Le professeur explique aux apprenants les règles de grammaire, d’orthographe, etc.

Le professeur est en contact avec Orthodidacte pour transmettre le texte et les renseignements associés. Le professeur fait le lien entre, d’une part, Orthodidacte et, d’autre part, les apprenants et l’établissement.

Quelles sont les conditions pour qu’un texte soit éligible à la publication ?

1) Le texte doit être original.

Pas de copier-coller ! Ce sont vos apprenants qui doivent inventer le texte.

 

2) Le texte doit être inventé par les apprenants, pas par le professeur.

 

3) Le texte doit être inventé collectivement et dans le cadre d’une institution.

Pour des conseils sur la rédaction collective, voyez le paragraphe « Comment faire rédiger un texte collectivement ? ».
Les textes inventés par un seul apprenant ne sont pas acceptés.
Les textes inventés dans le cadre de cours particuliers (cours privés, cours à domicile…) ne sont pas acceptés.
Les textes sont présentés par la phrase « Dictée élaborée par la classe <nom_de_la_classe> de M./Mme <nom_de_famille_du_professeur> de <nom_de_l_établissement> de <ville> (<pays>) ». Par conséquent, le nom de la classe et le nom de l’établissement sont obligatoires.

 

4) La taille du texte doit être conforme à celle des textes de même niveau déjà publiés.

Regardez les dictées déjà présentes sur la plateforme Orthodidacte, au niveau souhaité, pour évaluer la taille idéale.

Pour le français langue étrangère (FLE), la taille maximale est la suivante :

  • Niveau A1 : 30 mots
  • Niveau A2 : 80 mots
  • Niveau B1 : 130 mots
  • Niveau B2 : 180 mots
  • Niveau C1-C2 : 230 mots

Il s’agit bien d’une taille maximale. Autrement dit, un texte de 60 mots en A2 est éligible.

 

5) La difficulté du texte doit correspondre au niveau des apprenants qui en sont les auteurs.

Il s’agit toujours d’inventer des textes de son niveau : une classe de niveau A1 crée une dictée pour des apprenants A1, une classe de 4ᵉ crée une dictée pour des classes de 4ᵉ et ainsi de suite.

 

6) Le texte doit respecter les bonnes pratiques d’une dictée. Notamment, le thème et les mots du texte doivent être suffisamment universels et interculturels, et adaptés à un public mineur. Les noms propres doivent être employés avec parcimonie.

Voyez les paragraphes « Quels sont les thèmes possibles ? », « Quels sont les mots qui ne peuvent pas figurer dans les dictées ? », « Qu’est-ce qu’une bonne dictée ? ».

Orthodidacte se réserve le droit de ne pas publier, de modifier, de faire modifier ou de supprimer un texte qui ne respecterait pas ces conditions.

Comment faire rédiger un texte collectivement ?

S’il y a trop d’apprenants dans votre classe pour organiser sereinement une séance de production écrite collective, vous pouvez diviser votre classe en groupes, faire inventer un texte à chaque groupe et choisir vous-même le meilleur texte (ou le faire choisir par vos apprenants ou par Orthodidacte !). Dans tous les cas, ce sera la classe entière qui sera nommée sur la plateforme.

Vous donnez des cours à distance ? Regardez cette vidéo d’une professeure de français qui montre comment faire rédiger une dictée à ses étudiants lors d’un cours à distance.

Comment faire rédiger une dictée collaborative à ses étudiants en cours distanciel ?

La dictée doit-elle comporter un titre ?

Le titre est obligatoire : c’est par son titre que la dictée est référencée dans le sommaire des dictées. Toutefois, il n’est généralement pas dicté ; en d’autres termes, il ne fait pas partie intégrante de la dictée, il ne sert que pour le référencement de la dictée sur la page présentant toutes les dictées.

Par exemple, le titre peut être le thème proposé aux apprenants. Le titre doit comporter 25 caractères maximum.

Qui choisit le thème de la dictée ?

Soit le professeur impose le thème à ses apprenants, soit il demande à ses apprenants de choisir eux-mêmes un thème.

Quels sont les thèmes possibles ?

Bonne nouvelle ! A priori, tous les thèmes sont possibles. Cela dit, étant donné que le monde entier a accès aux dictées, étant donné que les dictées sont destinées, entre autres, à un public mineur, on veillera à respecter les conditions suivantes :

  • le thème doit être suffisamment universel et interculturel ;
  • le thème ne doit pas porter sur des sujets comme la politique, la religion, l’alcool, la violence, etc. ;
  • le thème ne doit pas être une marque commerciale.

Exemples de thèmes possibles :

  • décrire une spécificité de votre région, de votre pays (un site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, une ville, une coutume, une personnalité, la gastronomie, les arts, l’histoire, un lieu touristique), mais toujours en ayant à l’esprit que la dictée doit être accessible au monde entier ;
  • des actes de parole (se présenter, demander son chemin, communiquer au téléphone, etc.) ;
  • raconter un rêve, un voyage, une anecdote, etc.

Les thèmes peuvent être des notions linguistiques, comme :

  • les adjectifs et les comparatifs ;
  • le futur ;
  • les mots qui se terminent par le son [o] ;
  • l’accord sujet-verbe, etc.

Pour les classes de français langue étrangère (FLE), vous pouvez piocher des idées dans les thèmes de communication du CECRL, chapitre 4.2 (liste complète dans le Threshold Level 1990, chapitre 7), et en croisant les données du tableau 5 (contexte externe d’usage), page 43 du CECRL.

Soyez créatifs et inventifs !

Si vous avez un doute sur le thème, contactez Orthodidacte.

Orthodidacte se réserve le droit de ne pas publier, de modifier, de faire modifier ou de supprimer un texte qui ne respecterait pas ces conditions.

Quels sont les mots qui ne peuvent pas figurer dans les dictées ?

Bonne nouvelle ! A priori, tous les mots sont possibles. Cela dit, étant donné que le monde entier a accès aux dictées, étant donné que les dictées sont destinées, entre autres, à un public mineur, il est interdit d’y faire figurer :

  • les insultes, les injures, etc. ;
  • les mots liés aux thèmes comme la politique, la religion, l’alcool, la violence, etc. ;
  • les noms de marques commerciales.

Et les noms propres ?

N’incluez que des noms propres « connus ». Cela est subjectif, bien sûr. Toutefois, on accepte la présence d’un (et d’un seul) nom propre « non connu universellement », comme le nom d’un lieu ou d’un personnage, quand la dictée a précisément pour thème ce lieu, ce personnage. Orthodidacte vous encourage à inventer des textes liés à votre région, votre pays, votre culture, alors profitez-en ! Mais n’oubliez jamais que le monde entier a accès aux dictées et qu’il n’est pas intéressant d’avoir à écrire une dictée comportant des noms propres inconnus.

 

Exemple de dictée conforme :

La grotte de Choranche

En août dernier, j’ai visité cette grotte située dans la montagne, en France. C’est un réseau qui mesure plusieurs dizaines de kilomètres. Elle abrite une espèce d’animal aveugle. Nous étions tous émerveillés par la beauté du lieu !

 

Commentaire : cette dictée comporte deux noms propres. Le premier, Choranche, n’est pas « connu universellement » mais fait partie du thème du texte. Le second, France, fait partie des mots « connus universellement ». Cette dictée est donc conforme.

 

Exemple de dictée non conforme :

Ma balade en Vercors

En août dernier, j’ai visité la grotte de Choranche. Puis j’ai escaladé les falaises de Presles. J’ai admiré les maisons suspendues de Pont-en-Royans et me suis baigné dans le canyon des Écouges.

 

Commentaire : cette dictée comporte plusieurs noms propres qui ne sont pas « connus universellement ». Cette dictée n’est donc pas conforme.

Qu’est-ce qu’une bonne dictée ?

Afin de garantir un haut degré de qualité de la plateforme, Orthodidacte vous invite à respecter les bonnes pratiques d’une dictée. En préambule, ayez toujours en tête que le texte que vos apprenants rédigent est destiné ensuite à être dicté à d’autres apprenants du monde entier. Ça peut paraître évident, mais ça fait du bien de le rappeler !

Le thème : universel et centré

Voyez le paragraphe « Quels sont les thèmes possibles ? ».

Plutôt qu’une dictée abordant une multitude de sujets, privilégiez une dictée centrée sur un seul sujet (et gardez les autres pour les futures dictées !). Par exemple, si vous voulez rédiger un texte sur les attractions touristiques de votre pays, concentrez-vous sur l’une d’elles et creusez le sujet au lieu d’en dresser une liste qui serait sans doute superficielle et assez indigeste.

Les mots qui peuvent figurer ou non : du bon sens

Voyez le paragraphe «Quels sont les mots qui ne peuvent pas figurer dans les dictées ? ».

Les noms propres : avec parcimonie

Voyez le paragraphe « Quels sont les mots qui ne peuvent pas figurer dans les dictées ? ».

Les répétitions : traquez-les !

Même si un mot est simple et connu, il n’est pas très intéressant d’avoir à l’écrire trois, cinq, dix fois dans une dictée ! Au contraire, profitez-en pour faire chercher à vos apprenants des synonymes ou pour leur faire utiliser des pronoms ou déterminants.

 

Exemple avec des synonymes :

Au lieu de

Les prisonniers savaient déjà que le voyage serait un supplice. Une fois arrivés, ils pensaient que leur supplice allait se terminer. Mais ils se sont rendu compte que l’île était déserte. Leur supplice ne faisait que commencer…

Privilégiez

Les prisonniers savaient déjà que le voyage serait un supplice. Une fois arrivés, ils pensaient que leur calvaire allait se terminer. Mais ils se sont rendu compte que l’île était déserte. Leur cauchemar ne faisait que commencer…

 

Exemple avec des pronoms ou déterminants :

Au lieu de

Les prisonniers savaient déjà que le voyage serait un supplice. Une fois arrivés, les prisonniers pensaient que leur calvaire allait se terminer. Mais les prisonniers se sont rendu compte que l’île était déserte. Le cauchemar des prisonniers ne faisait que commencer…

Privilégiez

Les prisonniers savaient déjà que le voyage serait un supplice. Une fois arrivés, ils pensaient que leur calvaire allait se terminer. Mais ils se sont rendu compte que l’île était déserte. Leur cauchemar ne faisait que commencer…

Ma classe est de niveau A1 ou CP. Peut-elle proposer des textes ?

Bien sûr ! Tous les niveaux peuvent soumettre des textes ! Orthodidacte a déjà publié des textes (et même des listes de mots) de niveau A1 ou CP et en recherche sans cesse car il en manque toujours.

À partir du moment où votre classe est capable d’écrire ne serait-ce que des mots, elle peut soumettre quelque chose. Et vous êtes là pour les guider et les aider, de toute façon !

Rappelons qu’il s’agit toujours d’inventer des textes de son niveau : une classe de niveau A1 crée une dictée pour des A1, une classe de niveau CP crée une dictée pour des CP et ainsi de suite.

Donc, par définition, on s’attend à ce que les textes inventés par des classes de niveau A1 ou CP soient très simples et courts. N’ayez donc pas peur de soumettre des textes qui vous paraissent trop simples. Ils seront publiés dans les dictées A1 ou CP de la plateforme Orthodidacte.

Exemple avec le thème « les couleurs » :

Le chat est gris.
La maison est rouge.
Le ciel est bleu.
La voiture est noire.

Si vos apprenants sont de véritables débutants, ils peuvent même proposer des listes de cinq mots, sur des thèmes aussi simples que « les fruits », « les animaux », etc.

Exemple avec le thème « les mots de la maison » :

la chambre
la cuisine
la salle de bains
les toilettes
le salon

Tout est envisageable ! Il ne faudrait simplement pas que toutes les classes se mettent à inventer des dictées sur le thème « les mots de la maison ». Ce serait sans doute répétitif ! Si vous avez un doute sur le thème, contactez Orthodidacte.

Combien de textes un professeur et une classe peuvent-ils publier ?

A priori, il n’y a pas de limites. Cela dit, au-delà d’un texte par an par établissement, Orthodidacte demande une participation financière.

Mon établissement souhaite participer et publier à grande échelle. Est-ce possible ?

Vous voulez faire participer toutes les classes et tous les niveaux de votre établissement ? Vous voulez intégrer la plateforme de dictées en ligne d’Orthodidacte dans votre pédagogie, votre syllabus, votre programme ? En voilà une bonne idée ! C’est possible mais, avant de vous lancer, contactez l’équipe d’Orthodidacte qui évaluera la charge de travail, établira avec vous le juste prix et vous donnera tous les conseils pour éviter quelques écueils et travailler efficacement à grande échelle.

image-1
image-2

Orthodidacte propose systématiquement aux établissements qui publient des dictées d’afficher leur logo sur la plateforme. Il va sans dire que l’objectif est de mettre en avant l’établissement. Le logo apparaît à deux endroits.

 

 

1) Sur la page listant toutes les dictées du niveau.

Exemple : https://dictee.orthodidacte.com/categories/dictees-fle/dictee-b1

 

 

 

 

 

2) Sur la page dédiée à cette dictée.

Exemple : https://dictee.orthodidacte.com/dictee/dictee-fle-B1-1-rahrovan-e-danesh-teheran-iran

Organiser une dictée géante évènementielle

Orthodidacte est LE spécialiste de l’organisation et de la numérisation de dictées géantes 100 % en ligne, en présentiel ou en distanciel, pour tous les publics :

  • écoles, collèges, lycées, universités,
  • Alliances françaises et Instituts français,
  • entreprises et collectivités.

Orthodidacte a à son actif les plus grandes dictées du monde en ligne, et aussi de nombreuses autres dictées, de toutes tailles, en France et dans toute la francophonie.

 Découvrez-les et revivez-les comme si vous y étiez :

Pour en savoir plus, consultez cette page de présentation des dictées évènementielles et contactez Orthodidacte !

Témoignages, avis et remerciements

Vous êtes un adepte d’un jour ou de toujours ? Ne soyez pas timide et expliquez-nous, en une phrase ou en dix, pourquoi vous aimez la plateforme ! Parce que c’est vous qui en parlez le mieux.

Professeurs, étudiants, directeurs, que vous utilisiez la plateforme pour publier des dictées ou pour entraîner vos élèves à la dictée, contactez Orthodidacte, donnez-nous votre avis sur la plateforme de dictées Orthodidacte et dites-nous ce que vous avez sur le cœur !

Témoignages des directeurs

Témoignage de Catherine de Laborderie, maître de conférences associé en droit privé à l’université Sorbonne-Paris-Nord, responsable des licences professionnelles Métiers du notariat

« Le projet pédagogique de fabriquer une dictée aux teintes notariales pour Orthodidacte, notre partenaire dans la reprise en main du français, a été un bon moyen de revenir aux sources de la langue. Et de notre métier puisque l’ancêtre du notaire n’est autre que le scribe ! Le parti pris de marier avec humour vocabulaire soutenu et familier, désuet et moderne, met en exergue notre capacité à traverser le temps et les tourments. La fiction créée révèle la palette de nos missions. »

catherine-de-laborderie-c-catherine-de-laborderie

Témoignages des professeurs

Témoignage de Yasamin Sajjadi, professeure dans une université et dans un centre de langues en Iran

Témoignage de Gabriela Marginean, professeure dans une école en Roumanie

Témoignage de Maha Sabbah, professeure de français à l’école Dubai International School – Nad Al Sheba, aux Émirats arabes unis

Témoignage de Véronique Bernez, enseignante en communication au CFA Université et sports de Paris

« Fabriquer des pièges pour un texte de dictée apprend à les déjouer. Merci à Orthodidacte pour cette belle démarche pédagogique. »

Témoignages des étudiants

Témoignage de Benjamin Lelu, judoka, en 2e année de DUT GEA au CFA Université et sports de Paris

« Grâce à cette dictée, j’ai pu revoir des points de grammaire qui n’étaient pas assez maîtrisés.
L’accord du participe passé, par exemple, a été un chapitre très intéressant que nous avons exploité dans notre texte. »

benjamin-lelu-c-benjamin-lelu

Témoignage de Tom Begon, handballeur, en 2e année de DUT GEA au CFA Université et sports de Paris

« Contrairement au sujet sportif traité dans le texte, l’exercice même de la dictée ne m’est pas naturel et m’a fait prendre conscience de l’importance de bien réfléchir avant de commencer à rédiger une phrase, même la plus simple. »

tom-begon-c-tom-begon

Témoignage de Maxandre Michel, rugbyman, en 2e année de DUT GEA au CFA Université et sports de Paris

« Ce projet est parti de dix mots choisis dans le registre du judo, il a donc fallu faire preuve d’imagination pour confectionner la dictée. Notre rendu devait être agréable à lire mais difficile à écrire. Et en rapport avec l’actualité, donc naturellement les Jeux olympiques et surtout le coronavirus. »

maxandre-michel-c-maxandre-michel

Témoignage de Lina Haddedou, basketteuse, en 2e année de DUT GEA au CFA Université et sports de Paris

« Avec cet exercice très instructif, nous nous sommes rendu compte que la langue française était exigeante d’un point de vue lexical et grammatical. »

lina-haddedou-c-lina-haddedou

Témoignage de Lisa Ovrel, étudiante alternante en licence professionnelle des Métiers du notariat à l’université Sorbonne-Paris-Nord

« Le travail de dictée à bâtir pour Orthodidacte était complexe puisqu’il devait correspondre aux attentes de tout un groupe d’étudiants qui ne se connaissaient que très peu. Il fallait alors s’écouter, coordonner ses idées afin que le texte convienne à tous et rivalise avec celui des équipes concurrentes. C’était un véritable exercice de communication car le groupe devait s’entraider et se faire confiance comme en entreprise. Et un bon moyen de se remettre en jambes dans le maniement de la langue. La rédaction est en effet au cœur de ma mission actuelle de clerc de notaire où les erreurs d’orthographe et de syntaxe ne sont pas admises. »

Témoignage de Maryne Galeran, étudiante alternante en licence professionnelle Métiers du notariat, université Sorbonne-Paris-Nord

« La création de cette dictée nous a permis de trouver un équilibre en une réelle cohésion de groupe. Et de nous reconnecter avec la langue française et ses complexités dans l’intégration cohérente de mots imposés et de pièges grammaticaux. »

Témoignage de Louison Lefrançois, étudiante alternante en licence professionnelle Métiers du notariat, université Sorbonne-Paris-Nord

« Imaginer cette dictée m’a poussée dans mes retranchements, forcée à mieux exploiter les règles d’orthographe pour en cerner les pièges et les éviter. »

Remerciements

Au tour d’Orthodidacte et de Guillaume Terrien de vous dire quelque chose :

À vos mots. Prêts ? Partez !
Chers utilisateurs de la plateforme, occasionnels ou réguliers, cette fois-ci, je prends la plume – le clavier – non pour vous lire une dictée, mais pour vous remercier, au nom d’Orthodidacte, pour votre collaboration toujours active, enthousiaste et bienveillante. Grâce à vous, nous avons publié des dictées en provenance de plus de vingt-cinq pays, de tous les continents (heu, enseigne-t-on le français en Antarctique ??  Si un professeur officie là-bas, qu’il se manifeste !).

Quoi qu’il en soit, nous sommes très fiers d’avoir créé une plateforme unique en son genre, véritable carrefour multiculturel de la francophonie, plébiscitée par les étudiants et les professeurs qui y publient leur production écrite et la mettent à disposition des élèves du monde entier.

Continuez à parler de la plateforme autour de vous. Vous êtes nos meilleurs ambassadeurs.

Amicalement,

Guillaume Terrien
Champion de France d’orthographe, fondateur d’Orthodidacte et animateur de la plateforme de dictées

Remerciements pour la classe de 3e année moyenne de M. Abousseddik (Berriane, Algérie 🇩🇿), première classe d’Algérie à publier une dictée.

Contact

Contactez Orthodidacte ! Participez vous aussi !

Orthodidacte recherche constamment des professeurs et des classes souhaitant participer.

L’équipe d’Orthodidacte est impatiente de collaborer avec vous et de publier les textes inventés par vos apprenants.

forco-actions-collectives-mai2019

Les rendez-vous à venir

📅 Webinaires clients

Tous les mois, des webinaires de formation et d’agrément pour nos clients.

📅 Salon Learning Technologies

Du 18 au 19 mai 2022
Paris - Porte de Versailles

📅 Webinaires clients

Tous les mois, des webinaires de formation et d’agrément pour nos clients et nos partenaires

? Dossier d’expert sur France Bleu Isère

Le 31 décembre 2019

? Learning Technologies

Du 5 au 6 février 2020
Paris

? Congrès UPLEGESS

Du 22 au 25 mai 2019
IMT Mines à Albi

? Webinaire

Le 14 juin 2019
En ligne

? Dictée des collèges

Le 18 mars 2019
En ligne

Orthodidacte, une marque du groupe Educlever