webleads-tracker

Décortiquons le mot « Allégorie »

Le mot du champion

Décortiquons le mot « Allégorie »

Décortiquons le mot « Allégorie »

L’origine

Le mot allégorie vient du grec allegoria, composé lui-même de allo, qui signifie « autre, différent », et de agoreuein, qui signifie « parler, dire ». Une allégorie, c’est donc, proprement, une autre parole, le fait de parler d’une autre manière.

L’allégorie est, en effet, la représentation d’une notion abstraite à l’aide d’un personnage et d’attributs concrets. On dit que c’est une personnification.

Prenons un exemple. Supposons qu’on souhaite représenter, dessiner, peindre une notion abstraite telle que la justice. C’est une gageüre ! Parce que, par définition, une notion abstraite ne peut pas se représenter. Pour ce faire, on va donc dessiner des objets symboliques de la justice. C’est ainsi que les artistes représentent la justice sous la forme d’une femme tenant un glaive et une balance, qu’on appelle l’allégorie de la justice.

La difficulté

Le mot commence par all. Pour s’en souvenir, il suffit de revenir à l’étymologie du mot et de le relier aux autres mots de la même famille.

Dans la même famille

Justement, la racine allo a donné des mots comme allochtone, qui signifie « provenant d’un autre territoire », contrairement à autochtone, « indigène », au sens premier du terme, c’est-à-dire « né dans le pays où il réside », allogreffe, « greffe dont le greffon provient d’un autre corps », allophone, qualifiant une personne dont la langue maternelle est différente de la langue officielle du territoire où elle réside.

Plus proche d’allégorie, on trouve allégorique, l’adjectif, et allégoriquement, l’adverbe.