webleads-tracker

Décortiquons le mot « Altruisme »

Le mot du champion

Décortiquons le mot « Altruisme »

Décortiquons le mot « Altruisme »

L’origine

Altruisme, tout comme altruiste, est un mot apparu au xixe siècle et est utilisé initialement en philosophie, par opposition au mot égoïsme. L’altruisme, en effet, et comme son origine latine sous-jacente alter le confirme, est la capacité d’un être humain à agir pour le bien de ses semblables, pour le bien des autres. L’adjectif correspondant est altruiste. Exemple : une démarche altruiste. Altruiste peut aussi s’utiliser comme nom commun pour désigner une personne qui fait preuve d’altruisme. L’égoïsme, avec un tréma sur le i, est la tendance contraire, qui consiste à agir selon son propre intérêt, sans se soucier des autres, sans se soucier d’autrui.

Dans la même famille

On reconnait justement dans les mots autre et autrui des mots de la famille issue du latin alter.

La racine alter a donné quantité de mots en français, parmi lesquels alterner, alternance, alternatif, alternateur, altermondialiste, altérer, altération, désaltérer, inaltérable, qui suggèrent toujours la notion de changement, d’altérité. Altérité ! Encore un mot de même la famille !

Le mot latin ego, qui signifie « je, moi » et dont est issu le mot égoïsme, a, lui, donné quelques mots : égocentrique, égocentrisme, égotisme (« tendance à parler toujours de soi »). Sans oublier égo, qui est passé en français et qu’on trouve souvent dans l’expression à la mode un égo surdimensionné. Notez qu’égo s’écrit avec un accent aigu depuis les rectifications orthographiques de 1990. Cela reste facultatif.

Pour boucler la boucle des familles issues des mots latins alter et ego, notons le superbe oxymore un alter égo, mot à mot « un autre moi », c’est-à-dire « une personne proche en qui on a toute confiance ». Rappelons qu’un oxymore est la conjonction de deux mots de sens contraires dans un but rhétorique, stylistique.