Décortiquons le mot « Prérogative »

Le mot du champion

Décortiquons le mot « Prérogative »

Décortiquons le mot « Prérogative »

L’origine

Le mot prérogative vient du latin. On reconnait la racine pré, qui signifie « avant » et qui est très utilisée dans le lexique français. Le sens du verbe latin rogare tourne autour de « demander, questionner », « solliciter » et, enfin, « consulter ». En effet, à l’origine, prérogative qualifiait une centurie, c’est-à-dire une subdivision administrative romaine, qui avait le droit de voter la première. Aujourd’hui, prérogative est un nom féminin qui a le sens de « droit, pouvoir, privilège associé à une fonction ». Exemple : une des prérogatives du président de la République est d’être le protecteur de l’Académie française et d’en approuver les nouveaux membres élus. Autre exemple : telle ou telle décision est la prérogative de l’employeur.

Dans la même famille

Les mots avec le préfixe pré sont très nombreux. Citons présélection, prérequis, prémonitoire, dont le sens étymologique est « qui avertit avant », préambule, dont le sens premier est « qui marche avant ». Quant au radical rog, on le trouve dans interroger, déroger, arrogant, s’arroger un droit ou, précisément, au risque de sonner redondant, s’arroger des prérogatives !

Le saviez-vous ?

Prérogative s’est écrit prerogative, sans accent aigu, jusqu’en 1740, date à laquelle l’Académie française a généralisé l’accent aigu dans son Dictionnaire.

Recommended Posts