webleads-tracker

Accorder le participe passé employé avec l’auxiliaire être

L’astuce du champion

Accorder le participe passé employé avec l’auxiliaire être

Accorder le participe passé employé avec l’auxiliaire être

Comment accorder le participe passé employé avec l’auxiliaire être ?

La règle

Employé avec l’auxiliaire être, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe.

Des exemples

Prenons par exemple la phrase elles sont venues avant-hier. Le verbe, sont venues, est conjugué au passé composé et il est formé de l’auxiliaire être et du participe passé venues. Celui-ci s’accorde donc avec le sujet elles, au féminin pluriel. On écrit donc venues, v, e, n, u, e, s.

Remarque

La règle d’accord du participe passé employé avec l’auxiliaire être, qui est plutôt simple, ressemble à celle qui concerne l’accord des adjectifs attributs. Rappelons qu’un adjectif attribut se trouve lui aussi après le verbe être, ou éventuellement après un autre verbe qu’on appelle verbe d’état. Exemple : ils sont petits, i, t, s. La structure de cette phrase ressemble à celle de la phrase ils sont partis, si bien que l’adjectif attribut et le participe passé s’accordent ici de la même façon.

Les cas particuliers

Dans l’accord du participe passé employé avec être, les cas particuliers sont ceux où les deux faces du pronom sujet ne coïncident pas. Quand je dis les deux faces, je veux dire la face grammaticale et celle du sens. Par exemple, le vous de politesse, qui est normalement un pronom pluriel, peut très bien ne se référer qu’à une seule personne. Dans un tel cas, l’accord se fait vis-à-vis du sens du pronom. Par exemple, si on pose la question en quelle année êtes-vous arrivée ? à une femme, le pronom vous véhicule l’idée de féminin singulier. Le participe passé arrivée s’accorde donc au féminin singulier et s’écrit e accent aigu, e.