webleads-tracker

Comment écrire le son [f] ? Avec f, ff ou ph ?

L’astuce du champion

Comment écrire le son [f] ? Avec f, ff ou ph ?

Comment écrire le son [f] ? Avec f, ff ou ph ?

Comment écrire le son [f] ?

La difficulté

Il y a trois façons d’écrire le son [f] en français, f, double f, et p, h. Il n’existe pas de règle pour savoir quand il faut employer telle ou telle possibilité, mais on constate des régularités.

On écrit ph

Commençons par le p, h. Vous savez sans doute déjà qu’il provient du grec, de la lettre grecque phi en l’occurrence. On le trouve donc dans de nombreux mots composés à l’aide d’éléments d’origine grecque, comme phon, phil, phob ou photo, par exemple dans orthophonie, francophile, agoraphobe ou photocopie. On le trouve dans beaucoup d’autres mots d’origine grecque comme pharmacie, amphithéâtre ou encore sphère.

On écrit ff

Le double f, pour sa part, se rencontre souvent à la limite entre un préfixe et un radical, même lorsque la fabrication du mot remonte au latin : diffusion, suffire, effeuiller, affolement, offensif, et cetera.

On le rencontre aussi à l’intérieur de mots qui font partie du vocabulaire de base, derrière une voyelle : coffre, gaffe, chiffon, souffle, étoffe, griffe, offre, touffe, et cetera.

On écrit f

Enfin, le son [f] s’écrit f à l’initiale des mots – mais attention, pas les emprunts au grec ! Fable, ficelle, force, entre autres, s’écrivent avec un f initial. On trouve un simple f également derrière les consonnes l, n, r et s, dans des mots tels que calfeutrer, confort, forfait, transférer, et aussi dans le suffixe if : constructif, attentif, et cetera.

Cependant, ces principes ne permettent pas de savoir que des mots comme édifice, rafale, girafe ou moufle ne prennent qu’un seul f. Si un doute persiste, n’hésitez pas à consulter un dictionnaire !