webleads-tracker

Conjuguer les verbes se terminant par -cer

L’astuce du champion

Conjuguer les verbes se terminant par -cer

Conjuguer les verbes se terminant par -cer

Qu’y a-t-il de particulier dans la conjugaison des verbes en c, e, r ?

La règle

Les verbes en c, e, r appartiennent au premier groupe et leurs terminaisons sont régulières. Ce qu’il y a de particulier dans leur conjugaison, c’est que leur radical s’adapte à la voyelle de la terminaison. Pour être plus précis, les verbes en cer prennent une cédille sous leur c lorsque la terminaison commence par un a ou par un o. En effet, rappelons que la cédille, qui ne peut se rencontrer que devant les voyelles a, o et u, sert à noter la prononciation [s] de la lettre c.

Des exemples

Prenons le verbe financer. On écrit je finance, c, e, on financera, c, e, r, a, le projet a été financé, c, e accent aigu, à l’imparfait nous financions, c, i, o, n, s, toujours sans cédille. En revanche, nous finançons, c cédille, o, n, s, au passé simple il finança, c cédille, a, à l’imparfait tu finançais, c cédille, a, i, s.

Cela vaut également pour des verbes comme déplacer, annoncer, commencer, tracer, et même s’immiscer, s, c, e, r : il s’immisça, s, c cédille, a.

Remarque

La cédille se rencontre également dans les dérivés de ces verbes formés avec un suffixe contenant un a, un o ou un u. Exemples : tracer, c, e, r, mais traçage, c cédille, a, g, e, et, suivant le même principe, balancer, c, e, r, mais balançoire, c cédille, o, i, r, e, gercer, c, e, r, mais gerçure, c cédille, u, r, e.