webleads-tracker

Décortiquons le mot « Épique »

Le mot du champion

Décortiquons le mot « Épique »

Décortiquons le mot « Épique »

L’origine

Le mot épique vient d’un mot latin lui-même issu du grec epikos, qui signifie « relatif à l’épopée ». L’épopée est un récit poétique à la gloire d’un héros, caractérisé par sa longueur qui peut atteindre plusieurs milliers de vers. L’Iliade et l’Odyssée, d’Homère, sont les archétypes de l’épopée. Épique est donc un adjectif qui qualifie, en premier lieu, un récit héroïque. L’Iliade et l’Odyssée sont donc des poèmes épiques. La Chanson de Roland, datée du xie siècle, est un des tout premiers poèmes épiques en français, célébrant la chevalerie.

On parle du style épique, du genre épique.

Épique a ensuite dévié vers le sens figuré de « digne de figurer dans une épopée, rempli d’aventures et de rebondissements ». C’est alors un synonyme de mémorable, homérique, fabuleux.

Par exemple, on peut parler d’une scène épique.

Couramment, on emploie épique de manière ironique, c’est-à-dire pour décrire une situation mémorable non pas par des faits remarquables mais, au contraire, par des faits peu reluisants.

Exemple : tu aurais vu les coups et les injures qu’ils ont échangés, c’était épique !

La difficulté

On ne confondra pas épique de l’épopée avec porc-épic. Épic vient en fait d’épine mais a été déformé par attraction de pique puisque ce rongeur, qui n’a pas grand-chose à voir avec un porc, a un pelage couvert de grands piquants.