webleads-tracker

Décortiquons le mot « Nonobstant »

Le mot du champion

Décortiquons le mot « Nonobstant »

Décortiquons le mot « Nonobstant »

L’origine

Nonobstant vient du latin. Il se décompose en trois racines : non, la négation, ob, « devant », et stant, provenant du participe présent du latin stare, qui signifie « être debout ». Donc obstant signifie, littéralement, « être debout devant », c’est-à-dire « faire obstacle ».

Au passage, on notera qu’obstacle a exactement la même origine : un obstacle, c’est ce qui se tient devant, ce qui empêche. Fort logiquement, nonobstant signifie « ne faisant pas obstacle ».

Exemple : j’ai vu un homme blessé au pied qui, nonobstant cela, courait à toute allure. En d’autres termes, sa blessure ne lui faisait pas obstacle.

Le mot nonobstant a perdu sa valeur de participe présent et est plutôt senti maintenant comme une préposition, synonyme de malgré, en dépit de.

Pour reprendre l’exemple : j’ai vu un homme blessé au pied qui, malgré cela, courait à toute allure.

Ce mot a bien vieilli et ne s’emploie plus guère, sauf dans le domaine du droit.

Vous pouvez donc le trouver dans des contrats. Exemple : nonobstant ce qui précède, les parties s’engagent à collaborer, autrement dit ce qui précède ne faisant plus obstacle, les parties s’engagent à collaborer.

La difficulté

D’un point de vue orthographique, nonobstant s’écrivait à l’origine en deux mots, non obstant. Aujourd’hui, nonobstant s’écrit soudé, attaché, parce que le mot obstant, tout seul, n’est plus compris dans la langue française et, comme on l’a vu, il a en même temps perdu sa valeur de participe présent.