Décortiquons le mot « Erreur »

Le mot du champion

Décortiquons le mot « Erreur »

Décortiquons le mot « Erreur »

L’origine

Le mot erreur vient du latin error, qui signifie « action d’errer, détour », puis « incertitude », « méprise », « illusion ».

Erreur a conservé ces sens en français, surtout le fait de prendre pour vrai ce qui est faux, de s’écarter de la norme, de se tromper. L’erreur, c’est aussi la maladresse ou encore le non-respect du dogme religieux.

On peut induire quelqu’un en erreur, on peut commettre une erreur, réparer une erreur, tomber dans l’erreur, reconnaitre son erreur. On peut faire quelque chose par erreur.

Dans la même famille

On trouve, conformément au sens étymologique, errer, qui signifie « vagabonder, aller çà et là », et aussi erroné, qui signifie étymologiquement « errant, vagabond », aberration, littéralement « le fait d’errer loin ». La liste des erreurs d’un ouvrage s’appelle l’errata.

Attention ! Errance est de cette famille et a la même signification qu’erreur en latin, c’est-à-dire « action d’errer ». Exemple : l’errance des nomades. Mais déshérence n’appartient pas du tout à cette famille. Déshérence se décompose en dés, préfixe de privation, et l’élément hérence, de la famille d’héritier. Une succession en déshérence est, littéralement, une succession qui n’a pas d’héritiers. Au sens figuré, l’expression en déshérence signifie « à l’état d’abandon ». Déshérence n’est donc pas le contraire d’errance !

Recommended Posts