webleads-tracker

L’orthographe des Français dans le Grand Débat


Orthodidacte dévoile son baromètre du niveau réel de maîtrise de la langue française. Pour la première fois, l’orthographe des Français a été étudiée à partir d’un corpus exceptionnel : le Grand Débat. Loin des clichés habituels, les Français font-ils les fautes qu’on leur prête régulièrement ? Le participe passé est-il toujours en tête de nos difficultés ? Cette étude unique et surprenante fournit des enseignements précieux.

 

Près de 2,5 millions d’erreurs linguistiques détectées et analysées

Plus de 250 000 personnes ont rédigé 170 millions de mots en quelques semaines. Ces écrits hors normes ont été analysés par un outil de traitement automatique des langues développé par Orthodidacte : 2 390 000 erreurs linguistiques ont ainsi pu être détectées et classées en un temps record.

Michael Hiroux, président d’Orthodidacte, déclare : « Je suis fier de pouvoir partager ces avancées technologiques avec le plus grand nombre. À l’heure du big data et de l’IA, dans notre ère résolument numérique, il n’existait pourtant pas encore de si vaste recueil d’écrits du quotidien. Le résultat de ces analyses a pris la forme d’un arbre à 1 000 branches. Le Grand Débat a été une occasion unique pour comprendre la manière dont nous écrivons réellement aujourd’hui. »

Un bilan loin des clichés

Après suppression des réponses en double, 1,8 % des mots écrits comportent une erreur : cela équivaut à une erreur tous les 54 mots et toutes les 5 à 6 phrases en moyenne. Premières sources de difficultés : les accents, les accords autour du nom et les homonymes, loin devant le fameux accord du participe passé, réputé compliqué. Dans ce baromètre, chaque catégorie d’erreurs est détaillée et illustrée par des exemples issus des écrits du Grand Débat. Rond point, proportionelle, la vaisselle a été changé : autant d’erreurs qui sont ressorties lors de notre enquête.

Orthodidacte, spécialiste des écrits professionnels

Expert en linguistique et en traitement automatique des langues, Orthodidacte développe depuis 10 ans des plateformes numériques innovantes et adaptées aux besoins réels en formation des Français.

Camille Martinez, docteur en sciences du langage et responsable linguistique d’Orthodidacte, a dirigé cette étude et commente : « Celui qui sait observer les variations linguistiques comprend là où va la langue. L’analyse d’écrits réels et volumineux est indispensable pour concevoir les formations en communication écrite les plus efficaces. La force d’une formation réside dans son contenu. »

 

 

Téléchargez notre étude complète : https://www.orthodidacte.com/BGD2019