webleads-tracker

Un clavier azerty en vaut-il deux ?

Au début de ce mois d’avril, l’afnor (Association française de normalisation) a proposé une nouvelle norme qui concerne la disposition des claviers français.

Mais pourquoi donc veulent-ils toucher à nos claviers ?

Pour faciliter la vie des toutes les personnes qui souhaitent rédiger des textes en français sans avoir à copier/coller les caractères difficiles, ni à les taper à l’aide des fameux « Alt codes » (dont on fait l’usage à quatre reprises rien que pour écrire correctement les guillemets français et leurs espaces insécables).

Va-t-on devoir tout réapprendre avec ce nouveau clavier ?

Non ! L’afnor nous propose un clavier dit « azerty amélioré », qui ne modifie pas les éléments essentiels du clavier que nous connaissons actuellement (les lettres ne changent pas place !), mais qui rend accessible simplement les caractères particuliers du français : lettres accentuées et ligaturées, points de suspension, guillemets français, etc.

On notera aussi la présence d’un modèle « bépo », connu depuis plusieurs années et présenté comme la disposition la plus efficace pour saisir le français. Cette disposition en revanche révise complètement l’organisation des lettres sur le clavier.

 

 

Cette norme est-elle obligatoire ?

Non, cette norme est volontaire : son utilisation dépendra de la demande des utilisateurs et du bon vouloir des constructeurs de claviers, vous pouvez donc continuer à utiliser votre clavier actuel autant que vous le désirez. (Pensez tout de même à le nettoyer de temps en temps !)

Et vous, qu’en pensez-vous ? Azerty classique, bépo, ou azerty amélioré ?