webleads-tracker

Décortiquons le mot « Vanité »

Le mot du champion

Décortiquons le mot « Vanité »

Décortiquons le mot « Vanité »

L’origine

Le mot vanité vient du latin vanitas, lui-même issu du latin vanus (qui a donné vain). Vain signifie « vide », au sens propre comme au sens figuré. Aujourd’hui, c’est surtout le sens figuré qui prévaut : un raisonnement vain est un raisonnement creux, voire trompeur, mensonger. Le sens a même dévié vers la notion d’inefficacité, d’inutilité (on parle d’un combat vain, d’un effort vain), pour arriver au sens de « prétentieux, vaniteux, orgueilleux » (on parle d’un vain personnage).

Le mot vanité possède les mêmes sens et est principalement employé aujourd’hui comme synonyme d’orgueil. On emploie aussi vanité pour désigner ce qui est insignifiant, futile, illusoire.

Citons quelques synonymes de vanité : la fierté, la superbe, l’arrogance, la prétention, l’orgueil.

Les contraires de vanité sont l’humilité, la modestie, la réserve.

Expressions

L’expression tirer vanité de quelque chose signifie « s’enorgueillir de quelque chose, se glorifier de quelque chose ». Exemple : il tire vanité de sa réussite aux jeux de hasard.

L’expression sans vanité signifie « sans vouloir me vanter ». Exemple : sans vanité, c’est moi qui ai eu l’idée le premier.

La difficulté

Les mots féminins se terminant par la prononciation [te] et désignant des notions abstraites, des qualités, des défauts, s’écrivent té, mais sans e supplémentaire. Prenons justement des exemples parmi le champ lexical de la vanité : la fierté, la futilité, la fatuité, la frivolité, l’inutilité et, donc, la vanité.

Dans la même famille

On trouve les mots vaniteux, vanity-case (mot à mot « valise à objets inutiles », qu’on peut abréger en vanity), vain, vainement, et aussi vanter, vantard, vantardise.